dimanche 23 avril 2017

Au revoir, la balançoire...


Et oui, aujourd'hui, nous avons dit au revoir au portique qui occupait depuis une petite dizaine d'années ce coin du jardin. D'une part, les enfants n'y jouaient plus beaucoup (à 17 ans, on a mieux à faire...) et d'autre part, ça laisse de la place pour jouer au foot (sans détruire forcément les parterres de maman...). Et puis l'idée d'un hamac dans une pergola, créée à partir des 4 piquets de la balançoire, ça leur plait bien !


Enfin, en ce dernier jour de vacances, j'ai terminé toutes les bordures de briques, y compris celle du parterre du potager. Comme chez beaucoup d'entre vous, les gelées tardives ont fait quelques dégâts. Les malheureux hydrangeas plantés en septembre ont les feuilles vert épinard... Quant à mes tomates et courgettes, plantées juste avant les deux nuits de gelées nocturnes, et bien on leur a dit au revoir également... comme à la balançoire !



Enfin, pour mémoire, parce la couleur de mes tulipes cette année me semble très éloignée de ce que je croyais avoir choisi..., j'ai planté il y a quelques temps dans les massifs ces deux dahlias : en haut, 'Dark Butterfly', beaucoup plus foncé sur mon étiquette, et 'Osirium'. 

Bonne semaine à tous !

jeudi 13 avril 2017

Au potager...

C'est parti ! J'ai fait une première tentative de camouflage du récupérateur d'eau de pluie... On le voit moins, c'est sûr mais est-ce vraiment plus élégant ? J'ai comme un doute. Quant à la porte de récup', elle sera prochainement (demain peut-être) coupée et fixée sur le côté droit du bac. Enfin, la cabane à outils a été redressée. Si, si...


De bas en haut : la rhubarbe sort ses premières feuilles, puis il y a les radis, quelques plants de choux de Bruxelles et les carottes qui sortent enfin, ensuite vient le carré des fraisiers, puis la salade à couper, un plant de courgette, les échalotes, la ciboulette et d'autres radis, semés à 15 jours d'intervalle. Dans le rectangle tout au fond, il y a un pied de tomate, un plant de courge butternut et quelques salades.


De bas en haut : les iris et un plant de courge butternut, deux pieds de tomates et une courgette, dans la mini-serre, un autre plant de courgette (blanche). Derrière, il y a un pied d'artichaut, quelques betteraves et j'ai ressemé des radis de 18 jours. Enfin, dans le rectangle du fond, devant les dahlias, j'ai semé de vieilles graines de choux qui ne lèvent pas, pas encore en tous cas...


Les cassis, les groseilliers et les fraisiers sont en fleurs, les pruniers ont fini de fleurir, les pommiers, poiriers et cerisiers sont en fin de floraison.


Et oui, le printemps, c'est parti !
Bonne fin de semaine à tous.

mardi 11 avril 2017

Après la tonte...

La pelouse est certes verte mais elle est plus proche du champ de pâquerettes et de pissenlits que du green de golf...


Dans les parterres, les tulipes multicolores fleurissent mais j'aurais voulu plus d'abondance, plus de couleurs. A prévoir pour l'année prochaine donc : plus de tulipes mais aussi de jacinthes, de narcisses...  Bref, plus de bulbes !


J'ai remis les petites arches en branches de saule au dessus des deux portillons. A gauche, une clématite devrait s'y enrouler. A droite, c'est finalement une akébie à cinq feuilles (Akebia quinata) qui a été plantée. Je l'ai choisie pour son feuillage semi-persistant (en principe) et ses jolies petites grappes de fleurs mauves.  


Y'a plus qu'à laisser le printemps faire son travail !
Bonne semaine.

mercredi 5 avril 2017

Nouveauté dans le parterre nord...

Il porte bien son nom, ce parterre nord, à l'ombre, caché derrière ce brise-vent gris ! 

Il faut dire qu'il cumule les handicaps... Derrière le grillage (qui appartient à nos voisins), il y a un chemin privé en surplomb : il est au niveau du haut des parpaings ! Alors, forcément, même si nos voisins ne sont pas très présents, ils ont quand même une vue plongeante sur le jardin. D'où diverses tentatives de camouflage plus ou moins réussies... 

Le second souci, c'est... le voisin. Pas Madame (qui est vraiment charmante) mais Monsieur... Monsieur revendique son grillage et même la face visible de ses parpaings. L'accrochage du brise-vent a déjà failli causer un drame (mais Madame a su se montrer convaincante : ça évitera les vilaines branches qui passent par les trous du grillage...) alors pas question de laisser grimper quoi que ce soit pour espérer masquer un peu plus ce beau grillage vert ! De toutes façons, si quelques choses dépasse, c'est soit coupé (arraché, plié...), soit passé au désherbant total ! Ce qui est son droit...

Alors il faut trouver des solutions ! J'ai donc décidé de planter deux supports dans le parterre, à bonne distance du grillage, pour permettre l'installation de deux grimpantes (qu'il faudra que je taille vigoureusement côté allée si je ne veux pas d'embrouilles...) 
 

Et voilà le résultat ! J'ai récupéré deux supports qui nous avaient servi à palisser les poiriers quand nous sommes arrivés il y a 8 ans, j'ai ajouté deux branches de saule sèches pour renforcer un peu la structure, un p'tit nichoir pour la déco et les deux grimpantes, une à chaque pied. 

A gauche, il s'agit de la clématite de Spooner (Clematis spooneri), une clématite blanche qui fleurit d'avril à mai à mi-ombre. A droite, j'ai installé le rosier grimpant 'Veilchenblau'. Cette situation ombragée, testée par Le Jardin de Darius risque de ne pas lui plaire... Mais on verra bien ! (Contrairement aux égopodes, impossibles à éliminer chez moi et qui s'éclatent à l'ombre du muret !)


Ce soir, je suis plutôt satisfaite du résultat.  Le jardin revit, les parterres reprennent une belle ampleur et je vais être bientôt totalement dépassée par les événements. Mais pour le moment, je profite du spectacle ! Bonne semaine à tous.

dimanche 26 mars 2017

Un beau dimanche...

Par cette belle journée ensoleillée, quoiqu'un peu ventée, j'ai remis au carré le parterre "jaune". Les plantes un peu envahissantes, comme les Phlomis russeliana,  ont été contenues par une taille radicale et les autres commencent doucement à s'épanouir. Pas de disparition majeure à constater pour le moment même si je n'ai plus qu'une seule jacinthe pourpre...

  

Le plus gros boulot ne se voit même pas sur les photos ! J'ai arraché mon Thuya orientalis aurea dont le gabarit et la couleur ne me plaisaient pas. Le grand vide laissé par un dessouchage un peu violent a été rapidement comblé par un noisetier tortueux (Corylus avellana 'Contorta'), déplacé de quelques mètres et un lilas mauve (Syringa vulgaris). 

Et puis j'ai décidé de remettre en pelouse ce bout de parterre situé sous le grand aulne. Il n'est pas visible de la maison et me prend beaucoup de temps en désherbages inutiles. Il est en effet envahi par du liseron des haies (Calystegia sepium) très tenace, des ficaires (Ficaria ranunculoides) un peu plus élégantes avec leurs fleurettes jaunes mais tout aussi résistantes au désherbage et, Oh, comble de joie, d'arums tachetés (Arum maculatum) dont toutes les parties sont toxiques. 


Les quelques asters mauves, jonquilles et pivoines qui y habitent pour le moment vont s'épanouir là encore jusqu'à l'automne puis je déplacerai définitivement tout ce beau monde pour remettre du gazon et installer un banc !

Bon dimanche à vous !

mardi 21 mars 2017

Retour au potager...

En cette belle journée de printemps, je fais mon retour au potager. C'est d'ailleurs toujours au mois de mars, chaque année depuis que ce blog existe, que je ressors les outils, les gants, le râteau et les graines à semer. 


Sous le tunnel, quelques petites salades à couper poussent déjà. Derrière le tunnel, une rangée d'échalotes germe sagement. Les petites feuilles vertes au premier plan, ce sont des choux de Bruxelles, et sous les bâtons anti-chats, j'ai semé des carottes rondes 'Marché de Paris' et des radis de 18 jours.


La cabane à outils aurait besoin d'être redressée, la réserve d'eau devrait être camouflée derrière la porte appuyée contre la clôture du fond... Oui, il y a du boulot pour les semaines à venir !

Bonne journée !

samedi 11 mars 2017

Nichoirs en série...

C'est un essai, qui risque de ne pas être concluant, surtout à cause du vent... J'ai peur que la planche, tenue par 3 longues vis, ne résiste pas et encore plus peur que les nichoirs, plus ou moins tenus par 2 vis, tombent à la première rafale ! Bref, il va sûrement falloir améliorer le système...


Mais je trouve ça plutôt amusant. Et vous, vous en pensez quoi ?


Bon week-end !